Pourquoi le cristal chante?

C’est bien connu, pour reconnaître si un verre est en cristal ou pas, on essaie de le faire chanter en frottant le doigt humide autour du buvant. S’il est en cristal, un son plus ou moins aigu semblant provenir de partout et d’une pureté déconcertante se fait entendre, c’est la mélodie du cristal!

Un peu de technique

 

Lorsque l’on passe son doigt humide sur le rebord du verre, on créé un frottement qui va avoir pour conséquence de faire vibrer le verre. Cette vibration peut alors faire rentrer le verre en résonance, une sorte d’état où le verre atteint une puissance de vibration maximale. Comme une corde de guitare, un verre résonne naturellement à une certaine fréquence et ainsi, lorsqu’il résonne il va émettre un son d’une fréquence qui va dépendre de plusieurs paramètres, comme sa forme, ses dimensions, sa finesse.

Pour mettre en évidence la notion de vibration du verre, une expérience simple a été réalisée et parle d’elle même:

Pourquoi le cristal?

 

A forme égale, plus un verre est épais et plus il est difficile de le faire résonner. La particularité du cristal, et plus particulièrement du cristal de Bohême, est sa finesse des parois, grâce à sa composition. Selon sa forme, le verre peut rentrer immédiatement en résonance, d’un simple passage du doigt. En remplissant le verre avec plus ou moins d’eau la note jouée par le verre change.

Personnellement, ayant vécu quelques années à Prague et ailleurs en Bohême, j’ai fait chanter un certain nombre de verres!

 

Un peu d’histoire…

 

La technique des verres qui vibrent est en fait un véritable instrument, le « verrillon ». Comme tout instrument, cet instrument a eu ses prodiges et en 1746, le compositeur Christoph Willibald Gluck a donné un concerto au théâtre de Londres grâce à 26 verres remplis plus ou moins d’eau. Benjamin Franklin lui-même a inventé le glass harmonica en 1761, suivi en 1844 par le belge Joseph Mattau l’a perfectionné en mettant au point le mattauphone.

 

De nos jours

 

Aujourd’hui, notamment dans les rues de Prague, on peut trouver des artistes qui jouent des symphonies des plus célèbres compositeurs grâce à une multitude de verres en cristal. La popularité du glass harmonica, quant à lui, perdure encore à notre époque comme en témoignent les nombreuses vidéos Youtube dont en voici une:

Pour aller plus loin

 

Le son du cristal, même s’il s’explique facilement, suscite malgré tout des questions sur lesquelles se penchent un certain nombre de chercheurs. Ainsi, le résultat d’une étude menée par 2 physiciens de l’université de Stanford conclue que pour mieux faire chanter un verre en cristal il est préférable de le plonger dans l’eau plutôt que de le remplir! Avec cette cette technique, on peut alors faire varier les notes avec un seul verre, en l’immergeant plus ou moins dans l’eau : un seul verre pour une mélodie!

 

Pour finir

 

Afin de clôturer cet article, une démonstration de « La lettre à Elise » de Ludwig van Beethoven interprétée aux verres par Robert Tiso:

Petit complément : la mélodie de nos verres

 

Découvrez et comparez la sonorité de 4 verres différents vendus par La mélodie du Cristal, du plus grand au moins volumineux

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *